samedi 7 novembre 2009

Improbables mais Vrais! La poésie Française

ILS ONT OSE!
Les Meilleurs Pires Titres de films
(The Worst Best Titles Translations)


Une petite sélection de titres frappadingues, ridicules, abrutis, rigolos issus de cerveaux bien Français, voire franchouillards.
Certains sont des films bien de chez nous, et les autres des retitrages aberrants de productions étrangères
destinés à l'exploitation dans notre pays.
Je vous laisse juges.

Episode Ouane:

Les CHINOISERIES à la Moulinette.
S'il y en a qui ont mangés grave, ce sont bien les films de H.K et Asiatiques en général dans les années 70. Ils ont fait les beaux jours de cinémas double programme en région Parisienne pendant des années, puis certains sont sortis ensuite en vidéo, parfois sous d'autres titres.
Des nouveaux titres débiles, racistes et à coté de la plaque qui font aujourd'hui le bonheur des amateurs de second degré. Est ce qu'à l'époque on les considéraient comme des titres normaux?
C'est ce qui est vraiment inquiétant.
Je mettrais les titres originaux si possible, car ils ne sont pas toujours si faciles à trouver, toute info sera la bienvenue. C'est partit!

Un petit coup dans les Baguettes
(A little hit in the Chopsticks-Trad)

(850px × 1111px)
Bien que pas mal de sources indiquent les infos suivantes:

réalisateur : Chin Chao Pai
avec : Tien Peng, Yen Nan Hai

L'affiche elle montre clairement Jimmy Wang Yu. Ce titre cacherai donc plutôt:
The One Armed Boxer/Le Boxeur Manchot (1971)
de et avec Jimmy Wang Yu.
Sorti en DVD chez Hk VideoOn connait mieux sa suite:
Le Bras Armé de Wang Yu contre la guillotine volante.


Nous y en a "Riz" le BolTiger contre dragon noir /The Way Of The Tiger
Meng Hu Chuang Guan (1973)
Pays : Taiwan

(850px × 611px)


Quand les Jaunes voient Rouge
(When the Yellows sees Red-Trad)

I Am A Chinese / Nu Fa chong guan (1973) (?)
(infos contradictoires sur celui ci)

(800px × 568px)


Autant en emporte mon Nunchaku
(Gone with the Nunchaku-Trad)

The Street Fighter /Gekitotsu! Satsujin ken (1974)
de Shigehiro Ozawa
avec Sonny Chiba

Un coffret avec l'intégrale est sortit chez HK Video, à ne pas louper.
De purs classiques!


Il Faut battre le Chinois
pendant qu'il est Chaud

(Beat the Chinese while he's Hot-Trad)

The Angry Guest /Kung Fu Killers/ E ke (1972)
de Cheh Chang



Ça Branle dans les Bambous
(Wanking in the Bamboos-Trad)

Blind Boxer/Mang quan (1972)
de Sum Cheung

(411px × 677px)


Un coup de Boule dans les Valseuses
(Headbutt in the Nuts-Trad)

Wits To Wits/ From China With Death/Lang bei wei jian (1974)
de Ma Wu

(850px × 1118px )


Karaté Erotika



J'irai verser du Nuoc Mam
sur tes Tripes

(I'll pour Fish sauce on your Guts-Trad)

The Brutal Boxer /Blood fingers/Tang ran ke (1972)
de Shan Kwan

Le titre ne s'y est pas trompé, un des plus violent et sanglant de sa catégorie, et de l'époque. Par contre les amateurs de combats chorégraphiés risquent d'être déçus, car il est assez faible à ce niveau la.


Si ce n'est Lee, c'est donc son Frère
(If it's not Lee, so it's his Brother-Trad)

My Kung Fu Twelve Kicks/Les Douze secrets du kung fu
Shi er tan tui (1979)
de Lu Po Tu



Karateka au Pays de L'Erotisme
Karaté à tout casser
Adventure In Denmark/
Chun man Dan Mai (1973)
de Fan Ho

(450px × 626px)


Au Karaté t'as qu'à réattaquer

Duel aux poings /Duel Of Fists / Quan ji (1971)
de Cheh Chang



Tête de Bonze et Bras d'Acier
(Bonze Head & Iron arms-Trad)

One armed swordsman/Dubei dao (1967)
de Cheh Chang
avec Yu Wang

(450px × 612px)
Encore un superbe classique, premier de la série, qui fut suivi par:
Return of the One Armed Swordsman (1969), New One-Armed Swordsman (1971) un remake avec un plus gros budget et un acteur différent, et One-Armed Swordsman vs. Nine Killers avec Wang Yu toujours en sabreur manchot sauf que cette fois ci c'est le bras gauche qui lui manque et que le film est plutôt cheap. Il a incarné également plusieurs fois un Boxeur Manchot (voir plus haut), espérons que ses cachets n'ont pas été également amputés.


Tchin... Toc Karaté

(591px × 781px)


Wang Yu n'a pas de pitié pour les Canards Boiteux
(Wang Yu have no mercy for Lame Ducks-Trad)

Showdown/Tian wang quan (1972)
de Shan-hsi Ting



Karaté à Gogo
Murder masters of kung fu/Tie jiao wa (1973)
de Tien-yung Hsu

(450px × 598px)


La Vengeance du Lama
The Lama Avenger/Da chu tou (1979)
de Wah-Kei Wong

(800px × 584px)
"Quand Lama fâché, lui toujours faire ça!"
(et oui tout ça pour faire un gag de merde, c'est tout moi)
____________________________________________________

Evitons les KUNG FUSIONS
Certains titres se sont mis à la mode mais ne sont pas vraiment des films de kung Fu.
Leur titres restent aussi cons néanmoins.

La Dialectique peut-elle casser des briques?
(Can Dialectic breaks Bricks?)
La dialectique peut-elle casser des briques ? est un film français de René Viénet sorti en 1973. Il détourne par son doublage le film chinois Crush/Tang shou tai quan dao, de Kuang-chi Tu, originellement sorti en 1972. Le film se rattachant au mouvement situationniste relate comment des prolétaires tentent de venir à bout de bureaucrates violents et corrompus grâce à la dialectique et à la subjectivité radicale. La violence est finalement choisie du fait de l'incapacité des bureaucrates à suivre un argument logique. Le dialogue contient de nombreuses allusions à des révolutionnaires anticapitalistes (Marx, Bakounine, Wilhelm Reich), et évoque au passage des thèmes contemporains : conflits syndicaux, égalité des sexes, mai 68, gauche française et les situationnistes eux-mêmes (wikipedia). Il est assez marrant que l'un des premiers films de H.K sortit en France soit un détournement, il contient pour les doublages, les voix de Patrick Dewaere, Jean-Pierre Leroux, Michèle Grellier, Jacques Thébault.

En savoir plus
Le voir

Casse-tête chinois pour le judoka

de Maurice Labro (1967)
avec Marc Briand, Marilù Tolo.

(540px × 732px)
Petit film d'espionnage/action bien de chez nous (un peu d'Italie et d'Allemagne aussi), ringard et rigolo bourré de fonds bleus minables. Un Eurospy fauché à prendre au 13ème degré.
Il passe sur le Sat et est dispo chez CanalPlay VOD.




Super Femmes contre Chiens Jaunes
(Super Women vs Yellow Dogs-Trad)

The Hustler Squad (1976)
de Cesar Gallardo

(800px × 586px)
une sorte de "Douze Salopards" ou "plutôt de "Demi Douzaine de Salopes", puisque c'est même l'un de ses titres alternatif. Série B fauchée et rigolote tournée aux Philippines.

(580px × 911px)


un grand merci à AsieVision et HongKong Cinemagic pour les précieuses infos d'époque qui m'ont bien aidées et à tous ceux qui ont posté ces superbes affiches et jaquettes à droite à gauche.

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...